Crédit immobilier à taux fixe :: mars 2008

On observe 2 comportements depuis 2000 pour déterminer les taux fixes :
La période où :
- Le prix de l’immobilier n’a fait que progresser au fil des ans.
- Le risque bancaire était faible.
- Les durées d’emprunt généralement inférieur à 20 ans.
- Les taux d’endettement autour de 33% des revenus du foyer.

Pendant cette période, les banques acceptaient de faire peu de bénéfice par rapport à l’OAT 10 ans. Pour exemple, les banques prêtaient en janvier 2006 à un taux nominal de 3,35% sur 15 ans et 3,6% sur 20 ans quand l’OAT 10 ans évoluaient pendant, ce même mois de janvier 2006, dans une fourchette comprise entre 3,35% et 3,5%. La période où:
- La hausse des prix de l’immobilier atteint sa phase de maturité.
- Les durées d’emprunt offertes atteignent 40 ans.
- Les taux d’endettement peuvent atteindre 40% de l’ensemble des revenus du foyer.
- SUBPRIME est malheureusement devenu un mot familier qui ne fait pas plaisir.

Il s’agit de la période actuelle (plus exactement depuis début 2007). Les banques ont décidé de continuer à prêter mais tout en s’assurant une marge par rapport à l’OAT 10 ans. Actuellement, nous sommes satisfait de proposer un taux nominal fixe de 4,6% sur 20 ans quand l’OAT 10 ans se négocie autour de 4,00%.

Quoiqu’il en soit et quelque soit la période à laquelle nous nous référons, l’emprunteur est fixé dès le départ sur la durée et le montant de ses mensualités de remboursement.

En savoir plus sur les prêts immo à taux variables